19 août 2021

Michel Bernard est égal à lui-même !

La langue est raffinée et c'est un vrai bonheur. Ce style convient tout à fait au sujet : un grand sculpteur donnant forme à un épisode de l'Histoire un peu oublié. On savoure ce style mot à mot.

Ce qui est remarquable, c'est que les personnages souvent un peu figés dans leur légende prennent vie et deviennent profondément humains. On rencontre vraiment Rodin, Camille Claudel... En fait, il y a un avant lecture et un après.

J'ai bien aimé aussi le rapport respectueux et amical qui naît entre deux personnages différents que rien ne prédestinait à se rencontrer : l'artiste visionnaire et l'élu à la vie rangée. J'ai apprécié la vision de l'héroïsme "au quotidien" des bourgeois se sacrifiant pour leur ville avec la peur au ventre pour certains, l'élu combattant le choléra dans sa ville (ça nous rappelle qu'il y a eu des pandémies avant nous !) et se battant pour le projet artistique auquel il croit.

À quand le prochain roman ?

A.

Tous les conseils de lecture

Du au , Librairie Commercienne

Tu as 18 ans ? Tu peux télécharger, dès ce vendredi 21 mai, l’application Pass Culture et obtenir 300 € à dépenser dans les 24 mois dans des offres culturelles près de chez toi : musées, concerts, cinéma, ateliers, cours de musique…. et bien évidemment DES LIVRES ! Pour les…

Tous les événements